Artournons à l'école Leçon N°1    22-01-2006

Principes généraux d'uniformisation de l'écriture

(Leçon N° 1) de ch'Raymond

Principes généraux

Ces quelques principes de base sont extraits des oeuvres de MM. Jean DAUBY et Gaston VASSEUR et nous servent de guide de référence pour écrire dans notre revue " Ches Vints d'Artois "

Règle générale

Respecter l'orthographe et les règles grammaticales françaises chaque fois que l'on peut. ex : dins (dans), dint (dent), pont (point), dogt (doigt)

Le pluriel

emploi du S : edz ojons, dz éfants, ches jornals..
emploi du X: des potiaux, ches jueux, ches viux, ches brasseux, ches berloqueux...

L'apostrophe

Si elle s'emploie dans des cas particuliers du picard (dont certains seront vus plus loin) et pour élider un e muet en poésie, il est bon de ne pas abuser de l'apostrophe. Déjà en poésie on peut se rappeler que l'élision du e à la fin d'un mot n'a pas raison d'être quand ce e est précédé d'une consonne et que le mot suivant commence par une voyelle ou un h muet.

Le trait d'union

Il s'emploie en général comme en français, mais aussi dans d'autres cas précis

- pour les fausses diphtongues : a-out (août), ta-on (taon), où il a pour valeur de séparer ces mots en 2 syllabes.

- pour séparer une voyelle nasalisée de la nasale qui suit : sémain-ne (semaine), dain-ne (daine), épin-ne (épine)... dans ce cas il remplace le point ou l'apostrophe utilisés parfois.

- par contre quand le pronom personnel i ou l'adverbe y forment un yod avec la voyelle initiale du verbe, le tiret sert à souligner ce yod (en poésie
1 seul pied)

La graphie de certains mots

Les mots en eau : le i remplace le e, mais ne vient pas en supplément ex : catiau (château), iau (eau), biau (beau) sauf dans les secteurs où le e devenu é est prononcé. ex : biéau.

Maintenant: achteure (en un seul mot) ne pas confondre avec ce qui suit

A cette heure, à l'heure dite: à cht'heure - à chl'heure

Autour (à l'entour) : à l'intour.les alentours : elz alintours.

Que : eq et non equ' (prendre ex sur coq, cinq) - qu' qué

Puis: pi et non pis (la liaison ne se fait pas : pi-z-un aute).

Puisqu : pisque - pisqu'

Pas: (adv. nég.): mie (qui renforce la négation) – pont

Alors: adon.

Demain: edmain, énmain, dmain, nmain (toujours en un seul mot)

Peut être: pétète

Où - d'où: dù, dùss, eddù (eddù qu'al est)

Plus (négation): pu (on ne fait pas la liaison avec le s final, on supprime donc le s (y in a pu un).

Plus (davantage): pus', des fois puss (on fait la liaison : t'in as pus'eq mi)



FERMER CETTE FENÊTRE